Focus Guinée
Bienvenue sur le site focusguinee.info Bonjour ! Nous sommes le => 18/08/2017 et il est => 16 h 16mn sur notre serveur =>Suivez l'Actualités des dernières minutes en Guinée, en Afrique et dans le Monde sur votre site www.focusguinee.info... =>



Amadou Diouldé étrille Alpha Condé, démasque Tibou Kamara et invite Cellou à prendre ses responsabilités ! le 17/06/2017 à 12h42

Après avoir réagi au brûle pourpoint à la formidable détente et la bonne humeur de Alpha Condé à l'inauguration du pont de KAAKA à Coyah, je me suis posé bien des questions et fait des analyses en rapport avec la situation sociopolitique du pays.
Je suis parvenu à la conclusion que Alpha Condé, dans le déroulé de son plan de troisième mandat, voit les choses se passer tel qu'il le souhaite. Et les faits me donnent raison. Des crieurs publics, jeudi, à Coyah, et, vendredi, à Kaloum, se sont relayés pour annoncer, publiquement, ce que Bangaly Kourouma à N'Zérékoré, Nantou Chérif et d'autres cadres du RPG, avaient souhaité dans un cadre plus restreint.
Le retard voulu par Alpha Condé dans l'application des accords du 12 octobre,le dîner assaisonné de 100 millions de FG, offerts à plus d'une centaine de journalistes et correspondants étrangers, les statues de Alpha Condé et Nelson Mandela présentées, vendredi, les sachets de riz publicitaires "Alpha Condé, le choix du peuple", l'intronisation inédite et comique de Bobody Camara à Kaloum, participent tous de la stratégie du troisième mandat.
La crise qui secoue la CENI intègre également le projet de violation de la constitution afin de trouver un alibi à la non tenue des élections locales qui constituent la matrice même de la fraude planifiée pour contrôler la base et s'en servir comme échelle pour atteindre le sommet sans aucune fracture des paliers intermédiaires .
En décapitant la CENI dont la plupart des commissaires sont aux ordres du pouvoir, Alpha Condé veut créer un vide pouvant lui permettre de transférer ses pouvoirs au ministère de l'administration du territoire et de la décentralisation, appuyé par l'Organisation Internationale de la Francophonie dont le soutien à Alpha Condé, durant toutes les élections organisées depuis 2010, n'ont jamais fait défaut.
Jamais les problèmes de trésorerie de la CENI n'avaient été exposés sur la place publique, tous s'accommodant de la gestion de Bakary Fofana, un homme de main de Alpha Condé. Le code électoral voté à l'Assemblée Nationale attend toujours à la Cour Constitutionnelle. Le problème, c'est que constitutionnel ou pas, il ne peut empêcher la tenue des élections locales.
Le chef de file de l'opposition a rappelé que c'est le RPG qui a, au cours du dialogue, fait la proposition pour atténuer selon lui,les coûts financiers et humains de ces élections. Cellou Dalein Diallo a précisé, et c'est important, que l'opposition peut bien aller aux élections avec l'ancien code électoral.
Mais, en réalité, tout ce théâtre est savamment monté par Alpha Condé pour retarder autant que possible ces élections locales qui constituent, en fait, la clé de voûte de la mascarade qu'il entend faire pour se maintenir au pouvoir.
C'est pourquoi, Cellou Dalein Diallo doit arrêter de donner du pain blanc béni en rencontrant Alpha Condé sous la pression de fameux amis, qui, incapables de tenir les affres de l'exil, et dans le but de récupérer l'argent volé quand il était aux affaires (plus de 7 milliards de GNF), bloqués à la BCRG,ont ravalé ce qu'ils ont vomi, se sont rapprochés de Alpha Condé en faisant du président de l'UFDG leur fonds de commerce.
Notre besace est aujourd'hui pleine de leurs comportements ambivalents et des vols et détournements à grande échelle. L'opposition républicaine doit se retirer du cadre de dialogue et cesser de se faire ridiculiser par Alpha Condé en paraissant à ses yeux comme des enfants de chœur.
Que rien ni personne ne fasse renoncer à l'opposition son programme de reprise de ses manifestations. Car Alpha Condé ne connaît que la logique de l' affrontement et les conséquences de celui-ci seront pour nous tous. Mais, c'est vraiment intolérable et inadmissible, que pour la paix, Cellou Dalein et ses amis de l'opposition continuent d'être la risée d'Alpha Condé qui est sans état d'âme par rapport à toutes les personnes et à toutes les situations. Seul lui compte.
Cellou Dalein Diallo a de la bonne foi à préserver la quiétude sociale et la paix et est aux antipodes de Alpha Condé. Alors, face à la situation catastrophique du pays et au péril auquel il s'expose, le président de l'UFDG a deux choix à faire maintenant: Affronter Alpha Condé sur tous les terrains y compris celui du corps à corps, en fédérant tous ceux qui veulent le changement, les victimes des frustrations et des injustices de son régime, ou alors abandonner la politique.
Technocrate confirmé, il pourra aisément atterrir dans une des grandes Institutions Internationales. Trop c'est trop. Sept ans que ça dure. L'opposition doit enfin cesser de marcher sur les planches savonnées de Alpha Condé en tombant à tous les coups.
Le dialogue, c'est quand on est à deux. .La paix aussi. La guerre aussi. Seulement, une chose échappe à Alpha Condé, c'est qu'au delà de cette opposition qui est entrain de montrer ses limites, d'autres, et ils sont nombreux ,sont dans leur bureau,avec leur carte d'état-major sur la table, crayon à la main, en train d'adapter leur stratégie et leur tactique aux siennes, prêts à en découdre avec lui. Ces dignes fils de toutes les ethnies et régions de la Guinée n'attendent que la déclaration officielle de Alpha Condé concernant un troisième mandat, pour sortir la tête hors de l'eau. Car, en ce moment, il n'y aura ni légalité, ni légitimité donc pas de république, mais de jungle dont chacun de nous connaît la loi qui y règne.
La seule chose qui manque au tableau de propagande du troisième mandat pour Alpha Condé, ce sont ses chansons populaires sur fond de légendes et d'épopées que nos vénérés conseillers et griots, dépositaires de notre riche patrimoine culturel,composent en l'honneur des fils des grandes et prestigieuses lignées des illustres et nobles familles.
Ceux du Manding, pourtant si riches, si envoûtants, captivants et prolixes, sont bouche bée. Aujourd'hui encore, je pose la question à ceux dont la charte de Kouroukanfuga avait confié la charge d'être les "Doukanfola" du grand Manding.
Si je n'ai pas de réponse dans les jours et mois à venir, j'irais réveiller, dans sa tombe, dans le village de Madina-Tyanghé, à Santou Télimélé, Aye Diely Kouyaté, originaire de Ségou Koro au Mali. Puisque, c'est la mère de la princesse Dialloyanké, feue Néné Kadiatou Diallo, ma chère maman. Elle me dira forcément pourquoi ce silence absolu de leur caste au sujet de Alpha Condé.
Amadou Diouldé Diallo, journaliste et historien


[Retour]

Partager l'article