Focus Guinée
Bienvenue sur le site focusguinee.info Bonjour ! Nous sommes le => 11/12/2017 et il est => 07 h 47mn sur notre serveur =>Suivez l'Actualités des dernières minutes en Guinée, en Afrique et dans le Monde sur votre site www.focusguinee.info... =>



Guinée: le conseil économique et social demande à l'intersyndical des enseignants de suspendre la grève le 21/11/2017 à 07h29

DECLARATION N°001/CES/CA/2017

DECLARATION DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL SUR SA MEDIATION DE LA GREVE DE l’EDUCATION NATIONALE

 

Préoccupé par la crise dans le secteur de l’éducation nationale suite à un avis de grève de certains élus syndicaux du Syndicat Libres des Enseignants Chercheurs de Guinée (SLECG), le Conseil Economique et Social (CES) a, au cours de sa plénière du jeudi 16 novembre 2017, décidé de mener une médiation.

Après avoir écouté El hadj Souleymane Sy SAVANE, membre du Conseil Economique et Social et Secrétaire général du SLECG, le CES a mis en place une Commission de médiation composée de :

- Me Saidouba Kissing CAMARA, secrétaire élu du Bureau du Conseil Economique et Social ;

- Mme Guilao Josephine LENAUD, membre du Conseil Economique et Social, ancienne syndicaliste et ancienne Ministre du travail et des Affaires sociales ;

- Mme Adama SOW : membre du Conseil Economique et Social, présidente de la Fédération guinéenne des Parents d’Elèves et Amis de l’école (FEGUIPAE) ;

- Dr Oumar Taibata BALDE, membre du Conseil Economique et Social.

Dans leurs démarches de prise de contact, les membres de la commission de médiation ont, tout d’abord, rencontré le jeudi 16 novembre 2017, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Mamady YOULA pour lui faire part de la volonté du Conseil Economique et Social de mener la médiation afin de trouver une issue favorable à la crise qui secoue l’enseignement pré-universitaire dans notre pays. Monsieur le Premier Ministre a apprécié l’initiative et apporté tout son soutien à notre Institution.

Ils ont également été reçus, le même jeudi, par Monsieur le Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation et son cabinet. Au cours des échanges, le Ministre Ibrahima Kalil KONATE a affirmé qu’il privilégiait le dialogue, comme le Conseil Economique et Social. Ils ont encouragé Monsieur le Ministre à recevoir les grévistes afin de les écouter.

Les membres de la commission de médiation ont invité et reçu, le vendredi 17 novembre 2017, le syndicaliste Aboubacar SOUMAH et certains de ses collègues au siège du CES. Après avoir écouté leurs invités sur les raisons de leur mot d’ordre de grève, les membres de la commission de médiation leur ont demandé d’accéder à l’invitation de Monsieur le Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation.

Malheureusement, les médiateurs du Conseil Economique et Social n’ont eu aucune information de Monsieur le Ministre Ibrahima Kalil KONATE, suite à son entretien avec les grévistes.

Dans la soirée du samedi 18 novembre 2017, des membres de la cellule de communication des grévistes se sont rendus au siège du CES pour rencontrer la présidente Hadja Rabiatou Serah DIALLO et les membres de la commission de médiation, à l’effet de suspendre la grève pour permettre la reprise des cours et l’entame des négociations.

A 20h, n’ayant pas eu la présidente Hadja Rabiatou Serah DIALLO, les syndicalistes grévistes ont sollicité avec insistance, la présence de Me Saidouba Kissing CAMARA au siège du CES.

Dans l’attente de Me Saidouba Kissing CAMARA, trois syndicalistes ont été interpelés par des gendarmes dont l’arrivée a coïncidé avec celle de Me Kissing.

Les appels téléphoniques du Premier Ministre, Monsieur Mamady Youla et du Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Monsieur Ibrahima Kalil Konaté par Me Saidouba Kissing CAMARA sont restés sans suites favorables bien que ce dernier leur a demandé de donner une chance à la médiation tout en les prévenant sur les conséquences de ces arrestations au siège d’une Institution Républicaine.

Tirant les leçons de tout ce qui précède, le Conseil Economique et Social condamne :

- la tentative d’arrestation des syndicalistes le vendredi 17 novembre dernier à son siège par des gendarmes ;

- l’arrestation à son siège le samedi 18 novembre 2017 à 20h de trois syndicalistes par des gendarmes ;

- les scènes de violences et de vandalismes survenus à des endroits de la ville de Conakry.

Ayant engagé de bonne foi une médiation entre les grévistes et le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, le Conseil Economique et Social rejette toute complicité dans l’arrestation des trois syndicalistes, contraire à sa mission.

Maison de paix et de dialogue, le Conseil Economique et Social :

- appelle le Gouvernement à faire libérer sans délais les syndicalistes interpelés ;

- exhorte toutes les parties prenantes à privilégier la médiation et le dialogue pour parvenir à une issue heureuse à la crise.

Pour terminer, étant donné que la paix et la quiétude sociale sont fragiles dans notre pays, le Conseil Economique et Social rappelle qu’il est de la responsabilité de tous et de toutes à tenir un langage de dialogue et de paix.

                                                            Conakry, le 20 novembre 2017

Pour le Conseil Economique et Social 

                                                            La Présidente

Hadja Rabiatou SERAH DIALLO


[Retour]

Partager l'article