Focus Guinée
Bienvenue sur le site focusguinee.info Bonjour ! Nous sommes le => 22/01/2018 et il est => 00 h 07mn sur notre serveur =>Suivez l'Actualités des dernières minutes en Guinée, en Afrique et dans le Monde sur votre site www.focusguinee.info... =>



"En cette nouvelle année 2018, nous fêterons le 60 ième anniversaire de notre indépendance nationale...", Alpha Saliou Wann le 01/01/2018 à 10h35

Voeux 2018

 

Mes chers compatriotes,

Je vous souhaite mes Meilleurs Voeux pour l'année 2018.

Mes pensées vont particulièrement à nos malades, à toutes celles et à tous ceux qui souffrent à cause des aléas de la vie.

En cette nouvelle année 2018, nous fêterons le 60 ième anniversaire de notre indépendance nationale. Il n'est pas facile de faire l'impasse sur ces années que notre pays a traversé dans la douleur, d'être confiant en l'avenir sans tirer les leçons d'un passé lourd qui pèse encore sur nos vies. En Guinée, l'âge de la retraite est fixée à 60 ans, ce qui veut dire qu'en faisant le bilan de nos 60 ans d'indépendance, nous sommes obligés de reconnaître que nous avions raté notre vie, car tout est encore à faire dans notre pays. Nous ne pouvons pas continuer indéfiniment, d'année en année, à faire l'autruche, en refusant de voir la triste réalité en face et prendre une ferme résolution de changer radicalement en bien notre pays.

Je viens de relire les trois discours tenus successivement par Sayfoulaye Diallo, Sékou Touré et le général Charles de Gaulle le 25 août 1958 à Conakry. J'ai choisi de vous livrer le dernier paragraphe du discours du général de Gaulle simplement parce qu'il y a un mélange d'espoir pour lui, mais beaucoup de tristesse pour moi, quand il parle notamment de Conakry. Pourquoi ne pas être triste en voyant ce que nous avons fait de notre beau pays? Tenez l'extrait : «Je forme le vœux que les élites de ce pays prennent la direction que j'indique et dont je crois qu'elle répond à l'intention profonde de nos masses et, ceci dit, je m'interromps en attendant peut-être, si le fait se produit jamais, l'occasion suprême de venir vous voir, dans quelques mois, quand les choses seront établies et que nous manifesterons ensemble publiquement l'établissement, la fondation de notre communauté. Et si je ne devais pas venir vous revoir, sachez que le souvenir que je garde de mon séjour dans cette grande, belle, noble ville, laborieuse, ville d'avenir, ce souvenir je ne le perdrai pas».

Le bilan est tout fait, nous voyons tous ce que nous avons fait de la grande, belle, noble ville, laborieuse, ville d'avenir de Conakry.

La Guinée de 1958 est désormais à la retraite, celle de la pauvreté et qui l'est restée jusqu'en 2017, nous sommes parmi les 10 pays les plus pauvres du monde. Il est de la responsabilité des élites montantes de faire de la nouvelle Guinée de 2018, un pays prospère, libre, débarrassée de la terrible malédiction de la pauvreté. Nous ne gagnerons pas ce pari en continuant avec la PROPAGANDE. Nous devons engager la Rupture avec toutes les pratiques de mal gouvernance du passé. L'erreur serait de croire que les recettes de la faillite de ces 60 ans, seront encore utile pour la nouvelle ère que nous allons inaugurer. Ne prêtez pas attention à Alpha Condé, il fait partie de l'ancien monde qui vient de finir ce 31 décembre 2017 en Guinée. Restons confiants pour le reste de son dernier mandat, nous allons récupérer un pays certes saccagé, mais nous aurons la force, l'ardeur de le reconstruire et d'en faire une locomotive en Afrique de l'Ouest.

Soyons optimistes pour l'avenir.

Que Dieu nous bénisse.


[Retour]

Partager l'article