Focus Guinée
Bienvenue sur le site focusguinee.info Bonjour ! Nous sommes le => 22/07/2018 et il est => 03 h 02mn sur notre serveur =>Suivez l'Actualités des dernières minutes en Guinée, en Afrique et dans le Monde sur votre site www.focusguinee.info... =>



"Je suis triste d'apprendre le décès de l'ancienne gloire et capitaine du Sylis national Papa Camara ..., Alpha Saliou Wann le 06/01/2018 à 16h30

"Je suis triste d'apprendre le décès de l'ancienne gloire et capitaine du Sylis national Papa Camara appelé aussi Corso. Je présente mes condoléances attristées à sa famille et à ses nombreux fans, surtout ceux qui l'ont vu jouer. Papa Camara a marqué les amoureux du cuir rond au-delà de nos frontières. Je garde encore le souvenir vivace de cette mémorable finale des clubs champions d'Afrique au stade du 28 septembre à Conakry, le 18 décembre 1977. Lorsque les Ghanéens ont égalisé le deuxième but, ce n'est pas seulement tout le stade qui est devenue silencieux, c'est toute la Guinée, avec une angoisse étouffante, insoutenable. Lorsque Papa Camara nous a libéré en marquant ce troisième but de la victoire, il y a eu une explosion de joie indescriptible dans toute la Guinée. Papa Camara est le seul Guinéen à avoir procurer un BONHEUR aussi immense à tous les Guinéens au même moment. J'ai des larmes aux yeux en y pensant. Merci pour tout Corso. Il avait une telle classe, une élégance exceptionnelle avec le ballon. Que dire de ses amortis de balle à la poitrine, lorsqu'il faisait ce geste de pure beauté, que ce soit dans un match ou à l'entraînement, c'est tout le stade du 28 septembre qui se levait et on entendait les " ééé Corso i mukhu fakhama". Sa poitrine était comme un aimant pour le ballon, sur n'importe quelle position. Vous ne pouvez imaginer le temps que je prenais pour m'entraîner à le faire comme lui. Je ne ratais aucune occasion pour assister à leurs entraînements au stade et on se mettait toujours en bordure de route pour les regarder passer dans le bus lors des match officiels.

 J'ai une pensée émue pour  tous ces grands du mythique Hafia qui nous ont quitté, à Mory Koné, mort récemment, le seul qui approchait en élégance Corso, mais aussi à notre fori de la Camayenne Bangaly Sylla que nous attendions toujours chez sa mère après les match, car il y venait toujours directement, à cause de lui, nous étions tous des joueurs de football à Camayenne et Cameroun-Cité.

Je pense que nous n'avions pas fait assez, du moins l'Etat n'a pas garantit une vie décente pour nos anciennes gloires du sport et de la musique qui nous ont procuré tant de plaisirs à des moments très difficiles de notre histoire. C'est bien dommage, car en leur temps, il n'y avait pas le sport business et show bizz  pour leur assurer des revenus conséquents, comme c'est le cas pour les sportifs et musiciens de ces temps derniers. Ils nous ont procuré de la joie gratuitement.

Paix à ton âme Corso, nous ne t'oublierons jamais.", Alpha  Saliou Wann


[Retour]

Partager l'article