Focus Guinée
Bienvenue sur le site focusguinee.info Bonjour ! Nous sommes le => 22/01/2018 et il est => 00 h 26mn sur notre serveur =>Suivez l'Actualités des dernières minutes en Guinée, en Afrique et dans le Monde sur votre site www.focusguinee.info... =>



Lettre ouverte de Monsieur Alpha Bacar BARRY ex-compagnon de lutte à Monsieur Bah Oury le 12/01/2018 à 15h25

Lettre ouverte de Monsieur Alpha Bacar BARRY ex-compagnon de lutte à Monsieur  Bah Oury

 

C’est après une longue réflexion, que je me permets d’écrire ces quelques lignes  afin d’attirer ton attention et celle de l’opinion nationale, sur tes dérapages qui commencent petit à petit à être abusifs.

 

Jean Jacques Rousseau disait: « Malheur à celui qui n’a plus rien à désirer, car il perd pour ainsi dire tout ce qu’il possède »

 

C’est avec une indignation totale que j’observe tes différentes sorties indignes d’un B.O que je connais depuis maintenant 30 ans. Si dans les années 1980-1990 tu suscitais cette flamme d’espoir, cité en référence et que tu étais une idole à mes yeux, malheureusement chacune de tes actions des jours présents, assombrit et transforme la lueur de l’espoir en ténèbres.

 

Un homme avide et borné fait tout pour vouloir tout, mais au « finish » il n’obtiendra rien ou très peu.

En allant à l’encontre de ta base, en t’attaquant incessamment à la volonté de celle-ci et ton refus d’admettre le pouvoir légitimement alloué à ton supérieur hiérarchique, te mettent dans une logique de quelqu’un qui se fracasse sans retenu sur un mur.

 

Retiens-toi de dénigrer la volonté de ton peuple et de ton assemblée, qui reste la seule souveraine!

 

Comme le disait Robert Escarpit dans sa lettre ouverte au Diable : « En faisant semblant que son prochain était minable, reste simplement la façon indirecte d’avouer  sans le reconnaitre explicitement qu’on est soi-même un pauvre minable »      

Je t’exhorte très solennellement de t’armer de courage et d’accepter une fois pour toute, que la bataille est perdue. Arrête pendant qu’il est temps et cesse de te disperser « on ne peut pas se fuir soi-même » ou on risque de s’évader vers le diable, car la jouissance commence à prendre effet que, si l’imaginaire lui fait place!

 

Je ne peux nullement omettre ton vaillant combat et lutte pour l’instauration d’un état

de droit et du multipartisme intégral, mais il va également de so...


[Retour]

Partager l'article