Focus Guinée
Bienvenue sur le site focusguinee.info Bonjour ! Nous sommes le => 19/02/2018 et il est => 11 h 52mn sur notre serveur =>Suivez l'Actualités des dernières minutes en Guinée, en Afrique et dans le Monde sur votre site www.focusguinee.info... =>



L’arnaque aux visas dans les ambassades occidentales: quand l’Europe et l’Amérique contribuent à la paupérisation de l’Afrique le 01/02/2018 à 15h46

A quand la fin de la domination et de l’exploitation à outrance des pauvres pays africains par les grandes puissances ? Quid des anciennes métropoles coloniales qui plus de cinquante ans après les indépendances africaines tentent de continuer leur domination par d’autres moyens ? Ces pays, en tête desquels la France, sont à la manœuvre depuis longtemps et de façon sournoise pour nous maintenir dans une situation de précarité et de dépendance totale afin de mieux nous spolier de nos maigres ressources existantes. Tout cela est contraire à ce qu’avait affirmé M. Nicolas Sarkozy à Dakar. Ce qui se passe quotidiennement aujourd’hui dans certaines ambassades n’a d’autre nom que de l’arnaque à outrance. Sinon comment peut-on expliquer la perception dans les ambassades occidentales des indues à des africains en quête de visas ?
Pourquoi ne rembourse-t-on pas aux demandeurs de visas leur argent quand ils n’obtiennent pas le précieux sésame ? En vertu de quelle disposition de la convention de Vienne se prévalent-elles et avec une telle arrogance ? L’Afrique doit  absolument se réveiller pour réclamer le remboursement des indus.

Pour que nos lecteurs se fassent une idée de la somme extorquée par an aux pauvres citoyens en quête du visa, nous nous sommes évertués à faire de petits calculs économiques. Les chiffres sont astronomiques. Le montant payé n’est jamais remboursé même  en cas de rejet de demande de visa. La question que l’on se pose est celle de savoir comment des pays riches peuvent-ils spolier autant des pays pauvres ? Cette pratique qu’il convient d’assimiler à de l’arnaque  devrait pourtant  offusquer toute conscience civilisée. Suivez nos révélations:

A l’Ambassade des USA, selon des sources bien informées, il ne se passerait pas un seul jour où au minimum une cinquantaine de personnes ne se présenteraient pour une demande de VISA. Et le comble de la rançon, est que chacun est obligé de débourser la rondelette somme de 100 000 F CFA pour l’obtention du précieux cachet, valant pour son détenteur une autorisation de séjour dans le pays du melting pot de l’Oncle Sam. Les usagers ne se plaignent pas tant du montant que du fait qu’ils ne sont jamais remboursés en cas de rejet de leurs demandes. Et le pire est qu’ils n’ont même pas droit à des explications courtoises. La première puissance économique mondiale n’a-t-elle pas honte de spolier tant une Afrique qu’elle prétend aider ?

Quant à la France altière et néo coloniale, contrairement aux Etats Unis, le montant à payer est de 40 000 F CFA comme du reste dans toutes les ambassades des pays Schengen. Mais à part la différence de prix, le mode opératoire d’arnaque reste le même. Dans la plupart de ces chancelleries, les consulats font les mêmes encaissements d’indus.

Au consulat de France à Bamako, 100 000 par 50 demandeurs donnent 5 millions. Si on multiplie ces 5 000 000 par 5 jours ouvrables de la semaine, on obtient 25 millions. 25 000 000 multiplié par les  4 semaines du mois, le chiffre devient hallucinant, soit 120 millions de nos francs par mois. Alors en multipliant les 120 millions par les 12 mois de l’année, ça donne le chiffre faramineux de 1 milliard de F CFA. De quoi payer le salaire du personnel de toute l’ambassade. Cette astronomique somme ne pouvait-elle pas aider à  construire plusieurs salles de classes, des centres de santé ou créer plusieurs emplois ?

Quant au Sénégal, le constat demeure malheureusement le même. Le consulat de France reçoit 200 demandes de visa par jour du lundi au jeudi  et 150 le vendredi ce qui fait 950 demandes  par semaine. Si chaque demandeur payait 40 000 F CFA non remboursables, le consulat empocherait 38 millions par semaine ce qui fait  1 milliard 976 millions de F CFA  par an. Le hic est que le consulat n’accorde le visa qu’à moins de 10 % des demandes.

Pourquoi nous prendre par la main gauche ce qu’on nous donne par la main droite ? Et dire que ce sont nos propres ressources qui nous reviennent en aide publique au développement. On peut comprendre et accepter pour les autres pays, mais jamais pour la France, la patrie mère de nos ancêtres les Gaulois à laquelle nous sommes liés par l’histoire et par l’économie que nous avons délivrée par le sang de nos Pères du joug de l’occupation hitlérienne. Comment un président d’une telle France qui nous dépouille ainsi de nos ressources, a-t-il osé affirmer à l’université Cheikh Anta Diop à Dakar que l’homme africain n’était pas suffisamment rentré dans l’histoire. Ce fut non seulement une inculture notoire mais aussi un mépris souverain de l’apport de l’Afrique au développement industriel et économique de l’Europe mais aussi et surtout que l’apport que fut la contribution du savant Cheikh Anta Diop dans la renaissance de l’homme noir.

En Définitive, la vieille citation du Général De gaulle est toujours d’actualité à savoir que la France n’a pas d’amis, mais que des intérêts à défendre. A nous africains de comprendre que la colonisation n’a fait que changer que de forme et que celle que nous vivons aujourd’hui ne pourra être démasquée et combattue que par une éducation de qualité. La colonisation est morte, vive la colonisation.
maliweb.net


[Retour]

Partager l'article