Focus Guinée
Bienvenue sur le site focusguinee.info Bonjour ! Nous sommes le => 16/08/2018 et il est => 14 h 22mn sur notre serveur =>Suivez l'Actualités des dernières minutes en Guinée, en Afrique et dans le Monde sur votre site www.focusguinee.info... =>



Guerre en Syrie : Au moins 1389 civils tués en février (Réseau Syrien des Droits de l'Homme) le 02/03/2018 à 15h50

Selon un rapport du Réseau Syrien des Droits de l'Homme, qui tire la sonnette d'alarme sur la situation dans la Ghouta Orientale

Le réseau des Droits de l'Homme de Syrie (SNHR) a indiqué qu'au moins 1389 civils, dont 930 dans la seule Ghouta Orientale de Damas, ont perdu la vie en Syrie en février 2018.

Dans un rapport publié vendredi, le SNHR a révélé qu'au moins 1389 civils, ont été tués au cours des affrontements qui ont opposé le Régime d'al-Assad, l'opposition armée, les organisations terroristes Daesh et PKK/PYD, les forces russes, la coalition internationale et les autres factions rivales.

Selon le rapport, les attaques du régime d'al-Assad auraient coûté la vie à 1073 civils dont 203 enfants et 179 femmes et celles de la Russie à 77 civils dont 27 enfants et 12 femmes.

L'organisation terroriste du PKK/PYD, soutenue par les Etats-Unis, aurait, au cours du mois dernier, tué 12 civils dont 3 enfants et 1 femmes.

Les attaques attribuées à la Coalition internationale menée par les Américains auraient causé la mort de 102 civils dont 50 enfants et31 femmes.

L'organisation terroriste de Daech aurait massacré 35 civils, dont 10 enfants et 3 femmes, et l'organisation Hayat Tahrir al-Cham aurait causé la mort de 6 civils.

Toujours selon ce rapport du SNHR, les combats de l'opposition syrienne auraient été à l'origine de la mort de 6 civils parmi lesquels deux enfants et une femme.

Par ailleurs, 78 civils auraient été tués par des groupes armés non identifiés.

Le SNHR ajoute que les cas de morts civiles ont enregistré une hausse dans toutes les zones de désescalade, notamment dans la Ghouta Orientale.

Malgré la résolution du Conseil de Sécurité du 24 février, instaurant un cessez-le-feu d'un mois en Syrie, les attaques du régime n'ont pas cessé, surtout dans la Ghouta Orientale où le drame humanitaire se concentre.

Le SNHR affirmé enfin qu'après 1 an et demi d'arrêt, le régime syrien a de nouveau fait usage de bombes barils dans la Ghouta Orientale.
aa.com.tr/fr


[Retour]

Partager l'article