Focus Guinée
Bienvenue sur le site focusguinee.info Bonjour ! Nous sommes le => 19/08/2018 et il est => 16 h 58mn sur notre serveur =>Suivez l'Actualités des dernières minutes en Guinée, en Afrique et dans le Monde sur votre site www.focusguinee.info... =>



Le service du Colonel Thiegboro présente des jeunes ''étudiants'' trafiquants de drogue en provenance du Brésil le 14/06/2018 à 07h40

Après la saisie d’une bande des jeunes trafiquants de drogue, COLONEL TIEGBORO indique que : ‘’ce n’est pas ridicule, mais cela parait ridicule, parce que je ne sais pas pourquoi la Guinée est visée par ces trafiquants de drogue, comme un pays de passage.


Je vous ai dit ici une fois que 2018 ne serait pas une année de philosophie, mais d’actions, conformément à la vision politique du Président de la république en la matière.

La lutte contre la drogue et le crime organisé est en train de s’effectuer en commun accord avec les autres services de défense et de sécurité, précisément, la douane, la police à l’aéroport, dans le pays, ce qui est un acte de soulagement.


Aujourd’hui vous nous voyez en face d’une situation très grave, il n y a pas seulement la cocaïne, mais le modus operandi, en matière de trafic de drogue, c’est ce qui compte. Hier c’était la drogue ingérée du Brésil toujours, via Dubaï, Maroc, aéroport de Conakry pour la Guinée-Bissau.


Aujourd’hui, c’est les usines même qui fabriquent au Brésil qui font ce qu’on appelle ici, les caches de drogue. Et vous savez, que le Brésil est le pays le mieux indiqué, le plus fort en matière de camouflage de drogue. Vous avez toutes ces machines de plastification  qui viennent directement de l’usine.


Et le cylindre que vous voyez avec moi c’est pour cette machine de plastification, ce n’était pas coupé, c’est nous qui avons coupé pour voir ce qu’il y avait à l’intérieur et puisque c’est le deuxième cas en deux semaines que le service en mutualisation et en série d’action avec les autres services aéroportuaire ont pu dénicher deux guinéens en provenance du Brésil.


Il s’est dit rassurer  vu  ce long transite, cela est rassurant, ça quitte le Brésil, ça passe par Dubaï, par le Maroc et à l’aéroport de Conakry qu’on saisit. Ce qui est sûr, même s’il le mettait dans le pneu de l’avion, je sais que les hommes sont formés pour ça, ils ont cette capacité opérationnelle pour mettre main sur ces trafiquants qui pensent que notre pays est un pays de passage favorable.


Malgré toutes ces saisies la Guinée est toujours visé, le pourquoi ? Malgré que de 2017 à maintenant on a arrêté pas mal de personnes d’origines Bissau guinéenne, nigériane, les gens visent toujours notre pays. Ce qui m’amène à dire que les hommes doivent être non seulement encouragés et équipés.

Ce qui m’amène à dire et encore tendre la main au Pr Alpha Condé et au gouvernement du Premier ministre Kassory afin que nos services soient dotés de ce qu’on appelle ici la brigade canine, parce qu’il faut vraiment être doué pour savoir que dans une machine emballé dans un carton qui a traversé le monde entier qu’il peut y avoir de la drogue. Mais si c’est des chiens dressés pour ça, cela va nous faciliter d’avantage le travail.

Mais il faudrait que tout le monde soit vigilant, qu’on en redouble encore pour que pas mal de ces choses tombent dans nos mains, ce qui me fait peur
Il a finalement annoncé une réunion qui devrait se tenir demain jeudi avec la Douane, afin de réfléchir ensemble sur ce nouveau mode opératoire, pour envisager d’autres dispositions’’.


Pour le lieutenant-Colonel  Farimba Camara, directeur office nationale de l’antidrogue :

‘’En synergie d’action avec la cellule de ciblage des douanes, le service a pu mettre main sur un certain "DIAS OBIDA" de nationalité bissau-guinéenne qui se dit étudiant au Brésil.

Compte fait à mon chef hiérarchique conformément la procédure qui est aujourd’hui fini, dont la destination c’est au parquet de Mafanco.  L’information ne vient pas par rapport à la saisie proprement dite, mais par rapport au mode de dissimulation.

Pour les enquêteurs, c’est le mode de dissimulation qui est le plus important, plus les trafiquants jouissent de leurs finesses d’intelligence, les agents de sécurité basé à l’aéroport et ailleurs jouissent de leurs technique professionnels soutenus par leurs intelligences, qui a fait réussir cette opération


Les cuves qui vous voyez contenaient de la drogue et instinctivement, la cellule de ciblage et l’office centrale antidrogue basé à l’aéroport par suspicion se sont intéressé à ces machines de plastifications et a procédé à la réquisition d’un technicien qui a scié ces cylindres et dans les cavités, la poudre blanche passé au test a réagit à la cocaïne’’.




Selon le directeur adjoint de l’office central antidrogue, Ibrahima Kalil Camara,  ‘’le pays de provenance c’est au Brésil, Sao polo, c’est là-bas il a pris la marchandise, 2 kilos 200 qu’il a déclaré. Son fournisseur est un nigérian et  ce n’est pas ici qu’il devait se limiter, c’est un Bissau-guinéen, il a 38 ans et il se dit étudiant.


Ce qui nous impressionne dans ça là, c’est que combien de saisi nous avons faite et tous sont d’une même classe sociale, étudiant, étudiant… donc nous cherchons à savoir le pourquoi et nous attirons l’attention de nos frères étudiants de faire beaucoup attention.

Ce qui attire notre attention aussi,  c’est que c’est  le même mode de dissimulation dans les machines de plastification et à partir même de l’usine. Mais nous ont ne se fatiguent pas.

Nous sommes à l’aguet. Nous sommes en train de mener des enquêtes, puisqu’il ne pouvait pas sortir d’ici sans avoir un complice, parce que notre but ce n’est pas seulement d’arrêt, mais de démanteler le réseau, qui existe ici, en Bissau, mais les fournisseurs sont au Brésil’’, précise-t-il. .


Louis Diallo pour focusguinee


[Retour]

Partager l'article