Focus Guinée
Bienvenue sur le site focusguinee.info Bonjour ! Nous sommes le => 19/07/2018 et il est => 05 h 47mn sur notre serveur =>Suivez l'Actualités des dernières minutes en Guinée, en Afrique et dans le Monde sur votre site www.focusguinee.info... =>



Russie 2018: comment les équipes africaines ont gâché leur Mondial dans le « money-time » le 29/06/2018 à 11h44

Les cinq équipes africaines en lice dans le Mondial 2018 ont été éliminées au premier tour de la compétition. Une première depuis 1982, principalement à cause d'une mauvaise gestion des fins de rencontres.

« Le football est un jeu où 22 types courent après un ballon, et à la fin les équipes africaines prennent un but », pourrait-on écrire en détournant le célèbre dicton lancé en 1990 par l’ancien international anglais Gary Lineker, qui avait conclu sa phrase par : « et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne ». Mais dans ce Mondial 2018, la Mannschaft s’est écroulée dans les dernières minutes de son match décisif face à la Corée du Sud (0-2), exactement comme les équipes africaines qui ont quasiment toutes lâché leur qualification à l’extrême fin d’une de leurs rencontres.

L’Égypte a commencé à l’envers son Mondial en craquant à la 89e minute face à l’Uruguay (0-1), comme le Maroc qui a perdu de façon encore plus tardive à la 95e minute face à l’Iran (0-1) et la Tunisie, défaite par l’Angleterre à la 91e (1-2) lors de la première journée de la phase de poules. Trois défaites dans le money-time, dont ne se sont jamais remis les sélections d’Afrique du Nord. Le Nigeria a lui perdu sa qualification lors de la dernière rencontre de son groupe face à l’Argentine à la 86e minute (1-2). De quoi dégoûter à tout jamais le public africain des fins de matchs.

Coupe du monde : ces défaites inaugurales dont on ne se relève pas

Cinq défaites concédées dans les dernières minutes

À cette liste des scénarios catastrophes, on peut ajouter le nul concédé par le Maroc, qui était à quelques secondes de s’offrir un succès de prestige face à l’Espagne avant le but d’Aspas à la 91e minute (2-2). Les Marocains étaient déjà éliminés de la compétition, mais une victoire face au champion du monde 2010 n’est jamais une anecdote. Enfin, les Pharaons de Mohamed Salah ont terminé eux aussi sur une mauvaise note, de manière encore plus catastrophique, en concédant une ultime défaite face à l’Arabie Saoudite à la 95e minute (1-2).

En tout, les formations africaines ont concédé sept buts à partir de la 80e minute dans cette Coupe du monde 2018, pour seulement deux buts marqués. Il y a quelque chose de pourri au royaume brûlant des fins de match pour les joueurs du continent…

 

 Jeuneafrique


[Retour]

Partager l'article