Focus Guinée
Bienvenue sur le site focusguinee.info Bonjour ! Nous sommes le => 18/10/2017 et il est => 16 h 27mn sur notre serveur =>Suivez l'Actualités des dernières minutes en Guinée, en Afrique et dans le Monde sur votre site www.focusguinee.info... =>



Guinée:La hausse du prix du carburant en perspective le 21/05/2012 à 16h04
Lors de sa dernière mission en Guinée courant mois de mai, le Fonds Monétaire International (FMI) a émis le souhait de voir le gouvernement de Mohamed Said Fofana supprimer les subventions mensuelles allouées à l'achat des produits pétroliers.
A en croire Harry Snoek, Chef de la délégation de l’institution de Bretton Woods : «Il y a des soucis parce que la Guinée a perdu 136 milliards de francs guinéens de taxes au premier trimestre de l'année, et 80 milliards de francs guinéens en Avril". "La subvention de mai pourrait dépasser 80 milliards GNF", a-t-il ajouté à la fin d'une mission de deux semaines à Conakry.
A y regarder de près, ce souhait du FMI n’est rien de moins qu’un encouragement au gouvernement à augmenter le prix du carburant à la pompe. Ce qui du coup en fait une perspective qui donne des sueurs froides. Quand on sait les risques encourus dans une atmosphère sociopolitique déjà délétère, et les conditions de vie des plus épouvantables des populations.
« L’institution de Bretton Woods ne risque-t-elle pas de compromettre dangereusement les efforts salutaires fournis par le gouvernement du Pr Alpha Condé dans le sens de l’amélioration de la gouvernance économique et financière », s’interrogent bon nombre d’observateurs.
En outre font-ils remarquer, « l’atteinte du point d’achèvement devant déboucher sur l’obtention de l’initiative PPTE, et l’annulation des 2/3 de la dette guinéenne, soit 2,4 milliards de dollars, mérite-t-elle de fragiliser davantage le pouvoir d’achat des Guinéens. Aux risques aussi de déboucher sur des crises sociales ? » Telles sont les questions auxquelles seul l’avenir trouvera réponse.
En attendant, l'écrasante majorité des Guinéens, premier exportateur mondial de bauxite, vit en dessous du seuil de pauvreté avec moins d'un dollar par jour et appréhende, la peur au ventre, la suppression des subventions du carburant. Une mesure qui pourrait entrainer "un réajustement" des prix à la pompe.
Le gouvernement craint quant à lui que l'augmentation des prix à la pompe n'aggrave la misère avec la flambée des prix dans les marchés, ce qui pourrait donner lieu à des remous sociaux.
Pour ne pas rompre la trêve sociale que les Guinéens ont accepté volontiers pour permettre au Président Alpha Condé de mener à bien le changement promis, il est impérieux que le gouvernement n’accède aux recommandations concoctées dans les bureaux somptueux de Washington. Et que le FMI revoit sa copie.
Mediaguinee
[Retour]

Partager l'article