Focus Guinée
Bienvenue sur le site focusguinee.info Bonjour ! Nous sommes le => 18/10/2017 et il est => 16 h 24mn sur notre serveur =>Suivez l'Actualités des dernières minutes en Guinée, en Afrique et dans le Monde sur votre site www.focusguinee.info... =>



Guinée:Les syndicalistes lancent un ultimatum au gouvernement ! le 24/05/2012 à 17h47
Le mercredi 23 mai, les travailleurs de toutes les centrales syndicales ont pris d’assaut la Bourse du travail, siège de la CNTG (Confédération nationale des travailleurs de Guinée).
Sourires aux lèvres et tonnerres assourdissants d’applaudissements, ils ont massivement répondu à l’appel de leurs responsables syndicaux. Les syndicalistes se sont réjouis de la reconnaissance par le président de la République du bureau de la CNTG dirigé par Amadou Diallo et présenté le nouveau courrier adressé à la ministre du travail pour demander, entre autres, l’augmentation des salaires des travailleurs.
Louis Bemba Soumah, Secrétaire général du SLEEG (Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée) a remercié les travailleurs pour leur mobilisation lors de la célébration de la Fête internationale du travail : « Nous sommes une famille unie. Au nom de tous mes collègues, je vous remercie chaleureusement pour votre mobilisation le 1er mai. Vous avez honoré le mouvement syndical et la classe ouvrière. Nous avons démontré à qui de droit que nous étions unis et solidaires ». Louis Bemba Soumah a exhorté les travailleurs à rester soudés pour défendre leurs droits : « Tant qu’on est uni, on est fort. Si on est divisé, ce ne serait pas bon pour nous. Nous avons intérêt à rester unis, à nous donner la main, à être solidaires les uns envers les autres pour être fort et mieux défendre nos intérêts qui sont à l’heure actuelle piétinés. Mes sœurs et frères de misère, on ne peut même pas décrire la situation des travailleurs actuellement. Les gens sont fatigués, les travailleurs sont fatigués, le citoyen guinéen est fatigué. Je ne vous le cache pas, tout le monde le sait, difficilement nous tous nous mangeons ». Pour le Secrétaire général du SLEEG, les autorités n’aiment pas la vérité : « Nous avons dit au Chef de l’Etat, monsieur le président : celui qui veut aider un chef, lui dit la stricte vérité. Et nous lui avons dit la vérité en détail. Mais malheureusement nos chefs n’aiment pas la vérité. Ils n’aiment pas les gens honnêtes qui leur disent la vérité. Ils préfèrent les pingouins qui viennent autour d’eux pour chanter leur louange et leur raconter des histoires. Nous, nous sommes pour la vérité et nous la dirons même ça doit faire mal ». Louis Bemba Soumah trouve les salaires dérisoires : « Les salaires sont des salaires de misère. Le salaire du travailleur ne lui suffit même pas pour quelques jours. Les gens sont obligés de jongler par tous les moyens pour survivre. Mes chers frères et sœurs, on est fatigués. Il faut qu’on se lève pour dire à qui de droit ce qui ne va pas et ce qu’il faut faire. Ce pays est à nous. Nous avons déposé un manifeste le 1er mai pour dire aux autorités tout ce qui ne va pas. Le temps est passé, nous n’avons pas eu de réponse. Nous avons encore réécrit une lettre pour demander aux autorités de penser aux droits des travailleurs ».
Diallo Alpha Mamadou, Secrétaire général chargé des revendications et négociation de l’USTG (Union syndicale des travailleurs de Guinée) a énuméré les différents points de revendication des travailleurs adressés à la ministre du Travail et de la Fonction publique. Il s’agit entre autres, du relèvement de 200 % des salaires indiciaires des travailleurs, toutes catégories confondues, de la finalisation des négociations avec le gouvernement sur le SMIG, la protection sociale, la retraite, l’emploi et la sous-traitance et la promulgation du nouveau code du travail.
Amadou Diallo absent, Kader Aziz Camara, premier Secrétaire général adjoint de la CNTG chargé des relations extérieures a pris la parole pour préciser : « La dimension de la CNTG est nationale et internationale. Je voudrais vous dire qu’il n’y a pas une confusion entre nous et Yamoussa. L’instance supérieure de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée a décidé de l’exclure de façon horizontale et verticale de toutes les structures de la CNTG ». Selon Kader Aziz Camara, le 16e Congrès de la CNTG s’étant déroulé dans le respect du lieu et du temps, aucun autre congrès n’est valable d’ici 2016, l’année à laquelle aura lieu le 17e Congrès. Le bureau syndical élu le 24 septembre ses responsabilités jusqu’à la fin de son mandat : « Il n’y a plus d’illusion, c’est fini ! Les élections, c’est en 2016. Nous sommes élus pour cinq ans. Tout ce que la justice est en train de faire ça n’engage qu’elle. La Bourse du travail, c’est pour la classe ouvrière et ses élus légitimes ».
Lejourguinee
[Retour]

Partager l'article